Valoriser les places libres dans les voitures

Constat  : chaque jour des voitures entrent dans les villes avec bien souvent une seule personne à bord…. Dans le même temps certains quartiers sont difficiles à desservir avec des lignes de transport en commun classiques….

Idée : utiliser les places disponibles dans les voitures individuelles pour compléter l’offre des réseaux de transport en créant des lignes de covoiturage organisées par le réseau !

Visuel des lignes de covoiturage Fleetme

Concrètement, comment fonctionne une ligne de covoiturage Fleetme ?

Nous commençons par étudier avec le réseau de transport, le trafic routier de chaque secteur et les besoins de desserte auxquels il pourrait répondre. L’objectif est de construire des lignes de covoiturage qui suivent  les déplacements naturels des automobilistes afin que les covoitureurs  fassent le moins de détours possibles pour venir se positionner sur ces lignes.

Des arrêts-covoiturage sont ensuite définis tout au long de la ligne, comme pour une ligne de bus classique.

 

Les automobilistes qui souhaitent partager leur voiture sur tout ou partie de leurs trajets réguliers se déclarent via l’application Fleetme, en précisant les trajets proposés, les horaires et les jours. Ils seront indemnisés selon les principes économiques fixés par le réseau.

Le voyageur qui souhaite emprunter la ligne de covoiturage utilise la même application. Il peut réserver son trajet à l’avance ou attendre le dernier moment pour chercher un covoitureur.

Le moment venu, il se rend à l’arrêt et visualise sur son téléphone la position géographique des véhicules Fleetme à l’approche. Lorsque le véhicule arrive à l’arrêt, il est identifié par un logo apposé sur son pare-soleil. Le voyageur n’a plus qu’à valider son titre de transport et confirmer sa montée à bord en flashant un QRCode avec son téléphone !

 

Voir la vidéo de présentation

Voir le site dédié Fleetme

Ils ont déployé Fleetme sur leur réseau

3 réseaux pilotes exploités par Transdev ont testé Fleetme dès 2016

Le réseau de l’agglomération grenobloise a lancé à son tour le service à l’automne 2017, sous le nom local de TAG&CAR