À l’occasion de la Journée Internationale du handicap Interview croisée avec Sébastien Delorme, Responsable accessibilité numérique et associé chez Atalan ; et Virginie Flores, responsable d’équipe web chez Cityway.



Votre expérience

Virginie, quelle est ta mission chez Cityway ?

Je gère l’équipe web. Notre mission est de réaliser des outils user friendly, c’est-à-dire que l’on peut utiliser sans être un expert en informatique. Nous développons des sites internet pour les usagers et également les affichages web des outils de backoffice de nos clients AOT (Autorité organisatrice de transports). Ce qui me plait, c’est de rendre nos sites accessibles à tout public. Cela va être par exemple de grossir les caractères pour les malvoyants. Ou avoir un lecteur vocal, y compris pour les informations cachées, comme par exemple la description des images. Ou encore l’accessibilité grâce à des raccourcis clavier.

Sébastien, quelle est ton expérience sur l’accessibilité ?

Atalan existe depuis 2003, nous sommes spécialisés dans l’audit, la formation et l’accompagnement à la prise en compte de l’accessibilité. Nous travaillons beaucoup en France mais également en Suisse, en Belgique, en Espagne, etc. Nous avons également ouvert un bureau au Canada et travaillons avec des structures sur place et aux États-Unis. Nous accompagnons principalement des organismes publics et de grands groupes privés. Pour eux, ce sont des obligations légales, mais nous sommes convaincus que c’est aussi un avantage concurrentiel, puisque cela maximise le nombre potentiel d’utilisateurs.

Vos clients

Sébastien, quel regard portes-tu sur l’engagement des collectivités pour l’accessibilité ?

Les choses avancent sous l’angle légal. Aux USA par exemple, plusieurs lois comme la Section 508 ou encore ADA (Americans with Disabilities Act) imposent l’accessibilité à de nombreux sites internets publics comme privés.
En Europe, depuis 2016, une directive impose aux États membres d’adopter une loi pour l’accessibilité des organismes du secteur public (1). La France a commencé à légiférer dès 2005 pour les services publics, et élargit actuellement le périmètre à certaines entreprises privées (2).

Virginie, tes clients sont-ils sensibles à ce sujet ?

C’est obligatoire, donc cela fait partie des demandes. Certains ne se rendent pas toujours compte de ce que cela implique derrière. Développer un zoom qui n’explose pas la carte, utiliser du braille, créer tous les textes cachés … C’est énormément de travail.

Votre collaboration

Virginie, comment travailles-tu sur ce sujet ?

Atalan est notre partenaire expert. Il nous aide et nous conseille. Et nous travaillons aussi beaucoup à partir des retours de nos clients et des voyageurs. C’est ainsi que nous avons développé un texte caché qui aide au démarrage et à l’utilisation de nos outils.

Sébastien, comment a démarré ta collaboration avec Cityway ?

Nous étions basés également au Canada, et le client Metrolinx avait une forte attente sur ce sujet. On a fait un audit de ce que Cityway proposait pour voir ce qui pourrait être fait, et chaque année, nous travaillons à des améliorations, à partir de retours utilisateurs. Cela a généré de gros chantiers techniques pour modifier des socles techniques dès 2014, et en travaillant main dans la main avec les équipes Cityway, nous les avons formés sur le sujet. Aujourd’hui, nous sommes en support, sur des points techniques plus complexes.

Où en est Cityway sur l’accessibilité de ses solutions ?

Sébastien : la norme la plus connue pour mesurer cela est la WCAG (web content accessibility guidelines). Elle est découpée en 3 niveaux : le niveau A correspond au niveau minimum d’accessibilité ; le niveau AA signifie que l’outil est plus facilement utilisable par tous ; le niveau AAA est le niveau idéal en matière d’accessibilité. Triplinx est à un niveau AA, avec quelques critères AAA.
Virginie : nous avons obtenu le niveau AA, qui est très difficile à obtenir. On passe par beaucoup de cas de test très précis. On a donc beaucoup sollicité Atalan pour le web et pour les apps pour avoir la certification sur tous nos produits Front Office.

En savoir plus sur le projet Triplinx Toronto